Création d’espaces sans tabac
Création d'espaces sans tabac - Fiche projet Centropôle
Bandeau santé

Projet :

Créer et développer de manière coordonnée, au sein de chacune des villes et communes, des espaces « 0 tabac, 0 cigarette », afin de diminuer les contacts entre les enfants et les jeunes et le tabagisme.

Objet :

En 2022, d’après un rapport de la fondation contre le cancer, 27 % des wallons déclaraient fumer régulièrement. Bien que ce chiffre diminue au fil des années, l’usage de la cigarette électronique (vapotage) chez les jeunes de 15 à 34 ans reste néanmoins populaire. De plus, malgré l’intention de
62 % des fumeurs d’arrêter de fumer, seul un cinquième de ceux-ci joignent le geste à la parole.

De nombreuses structures et organismes travaillent déjà à limiter l’usage de la cigarette dans notre société, et intensifient leurs efforts en matière d’aide au sevrage tabagique. Centropôle, avec la collaboration des partenaires du territoire, souhaite travailler en faveur d’une diminution du tabagisme en région du Centre, et plus particulièrement celui dit « passif », via un autre vecteur : la création d’espaces sans tabac. Ces espaces permettront de ne pas inciter les jeunes à commencer à fumer et d’encourager les fumeurs à réfléchir à leur consommation en diminuant la visibilité des fumeurs. De plus, ces espaces permettront d’éviter l’exposition à la fumée de tabac pour tous. Cela permettra d’une part d’encourager les fumeurs à stopper via la limitation des contacts avec le tabac (si personne ne fume autour, je n’ai pas envie de fumer) et d’autre part de limiter le contact entre jeunes et enfants avec le tabac. Ce projet vise donc à :
– Permettre aux enfants de grandir dans un environnement sans tabac.
– Favoriser la dénormalisation du tabagisme et du vapotage : éviter la vision « cool » ou « sociale » de la cigarette dans les moeurs.
– Éviter l’exposition aux effluves du tabac et du vapotage : limiter le contact entre (notamment) les jeunes et le tabac/la cigarette (classique et électronique).
– Encourager les fumeurs à arrêter de fumer et soutenir efficacement leurs tentatives en ce sens : la plupart des fumeurs souhaitent en effet renoncer au tabac tout en souhaitant que leurs enfants
évitent le tabac.

Actions :

1. Participation des communes à la formation « Respirer » dispensée par l’Observatoire de la Santé du Hainaut grâce au subside agrément de l’AVIQ afin de construire un projet en faveur de la gestion du tabagisme au sein des communes.
2. Signature des communes de Centropôle d’une charte « Génération sans tabac » (ou équivalent).
3. Réalisation du diagnostic OSH dans toutes les communes du Centre.
4. Réalisation d’un plan d’actions pour les mandataires politiques pouvant être inscrit au sein des Programmes Stratégiques Transversaux.
5. Définir des espaces « zone sans tabac » au sein de chacune des communes (et villages).

Partenaires :

– Le PACT Santé.
– Le CLPS Mons-Soignies (comprenant Braine-le-Comte, Ecaussinnes, La Louvière, Le Roeulx et
Seneffe) et CLPS Charleroi-Thuin (comprenant Anderlues, Binche, Chapelle-lez-Herlaimont,
Estinnes, Manage, Morlanwelz et Seneffe).
– L’Observatoire de la Santé du Hainaut (Province de Hainaut).
– Les Villes et Communes.
– ASBL’s liées à la thématique (à l’instar de « Génération Sans Tabac »).
– Toutes structures intéressées par la thématique, y compris celles travaillant plus spécifiquement la prise en charge individuelle.

Temporalité :

Les actions 1 à 4 sont à réaliser en 2024.
L’action 5 sera à inscrire au sein des PST communaux en 2024 et seront à mettre en place lors de la mandature 2024-2030 (avec une évaluation lors de l’analyse des PST à mi-mandat).
Bien évidemment, la temporalité sera ajustée en fonction des réalités et des ressources propres à chaque commune.

Moyens / financements :

La formation sera dispensée par l’Observatoire à titre gratuit (compris dans les missions).
La signature d’une charte n’implique aucune dépense à charge des communes.
La réalisation du diagnostic par l’Observatoire se fera également dans le cadre de leurs missions.
La réalisation du plan d’actions se fera avec la collaboration de toutes les parties concernées, avec pour préambule, la réalisation d’une liste d’actions possibles afin que les Villes et Communes puissent plus facilement « piocher » au sein des actions conformément à leurs objectifs de mandature.
L’action 5 demande un financement d’un point de vue « communication » et « signalisation ».
La réalisation d’éventuel travaux se fera sur la base des budgets communaux. Centropôle travaillera à rechercher des subsides afin de limiter l’impact des coûts sur les finances locales.

Objectifs de Développement Durable de l’O.N.U. :

Objectif de Développement Durable de l'O.N.U. 3 : bonne santé et bien-être
Objectif de Développement Durable de l'O.N.U. 10 : inégalités réduites
Objectif de Développement Durable de l'O.N.U. 11 : villes et communautés durables
Objectif de Développement Durable de l'O.N.U. 16 : paix, justice et institutions efficaces