Développement d’un tourisme fluvial & fluvestre, axé services aux « motor-homes »
Développement d'un tourisme fluvial & fluvestre, axé services aux "motor-homes" - Fiche projet Centropôle
Bandeau tourisme

Projet :

Le Centre, terre de tourisme, et plus particulièrement du tourisme fluvial et fluvestre avec ses ouvrages d’art, se doit de pouvoir accueillir les touristes se déplaçant en motor-homes.

Objet :

Considéré comme la nouvelle star du voyage, avec une croissance de près de 10 % ces dernières années, le motor-home s’impose (en Belgique comme ailleurs) comme la « bulle » mobile idéale pour assouvir un besoin de liberté, de nature, de voyage autonome et nomade. Cette communauté gagne également en jeunesse grâce aux nouveaux modèles plus dynamique.

Notre territoire est propice à accueillir un tourisme mobile de ce type : les distances entre éléments architecturaux, la disposition des RAVeL’s, la richesse de notre patrimoine matériel et immatériel, la
proximité d’un noeud autoroutier important, les publics visés,… tous ces éléments induisent une prédisposition naturelle au développement d’un tourisme axé sur l’accueil des motor-homes.

En 2022, le Centre avait proposé 3 dossiers auprès du CGT. Aucun n’avait été retenu, et ce, uniquement pour raison administrative. Centropôle se doit donc d’accompagner les Villes et Communes afin de développer un dossier, non pas concurrentiel entre entités communales, mais bien territorial au bénéfice de tous, et dans une vision axée sur le tourisme fluvial et fluvestre.

Le projet vise la mise en place d’une politique touristique cohérente autour des voies d’eau du Centre. Cette politique s’articulerait à partir de plusieurs lieux-clés autour desquels rayonnent des activités touristiques, grâce à la collaboration entre les acteurs du secteur. Le projet vise à développer le potentiel touristique de la région et à fidéliser les visiteurs en proposant une offre complète, de qualité et originale qui exploite le patrimoine du Centre.

Le projet s’articule autour des voies bleues (Canal du Centre, Canal Historique) et vertes (chemins de halage, RAVeL et pistes cyclables), qui serviront de trame aux touristes désirant visiter la région en
utilisant des moyens de mobilité douce et durable – c’est-à-dire à pied, à vélo ou en bateau électrique.

La réflexion pourrait être également complétée par la suite dans le cadre du développement du projet « destination terrils 2 », dans le cadre des fonds européens Interreg, visant à créer un tourisme autour des terrils sur notre territoire, et au-delà. En effet, canaux et terrils sont tous deux des éléments issus de notre passé et de l’exploitation minière de notre territoire.

Le projet vise donc à :
– Mettre en valeur le patrimoine du Centre et faire reconnaître le Canal du Centre comme une destination touristique à part entière ;
– Développer une offre de loisirs et des activités touristiques de qualité à proximité des voies d’eau ;
– Développer une vision territoriale coordonnée du tourisme fluvial et fluvestre, complémentariser l’offre ;
– Mettre en avant les trames bleues et vertes ;
– Établir des connexions entre les différents lieux à potentiel touristique (maillage) ;
– Développer un « slow tourisme » durable dans le Centre ;
– Générer des retombées économiques grâce à une offre touristique et HoReCa à la hauteur du potentiel touristique de la région.

Actions :

A. Stratégie générale

    1. Réalisation d’une étude de fréquentation visant à identifier le profil des usagers, leurs besoins, les contraintes et les pistes de développement.
    2. Rencontre avec les acteurs du territoire :
        • Définition des lieux d’actions prioritaires et des besoins en matière de développement touristique (notamment, sur base de l’étude de fréquentation)
        • Établissement d’un programme d’actions coordonné sur un tourisme à courte et à moyenne portée, autour du Canal du Centre
        • Établissement d’un plan de mobilité visant à garantir l’accès et la mise en réseau des lieux touristiques, notamment via les transports en commun et la mobilité douce.
    3. En collaboration avec la Province de Hainaut et d’autres partenaires, compléter l’offre d’activités touristiques payantes.

-> Ex : initiation à la pratique de canoé, paddle (existe à Seneffe), location de vélos (Centrissime), de bateaux électriques (existe à La Louvière), parcours découverte guidée, activités culturelles thématiques, création de parallèle dans le cadre des journées mondiales (de l’eau, mobilité,…)

4. Développer des synergies entre les différents acteurs et les différentes pratiques touristiques (navigation, sports nautiques, cyclisme, randonnée, culture, gastronomie, hébergement, etc.) : travailler sur la complémentarité de l’offre et proposer des services mutualisés.

    B. Actions spécifiques
    Gestion du patrimoine local :

    5. En collaboration avec les autorités concernées, soutenir l’harmonisation du cadre réglementaire en matière d’urbanisme /d’entretien pour une gestion cohérente des abords immédiats des canaux (ex : fréquence des entretiens, sécurité).
    6. Au départ des inventaires existants et en collaboration avec les acteurs territoriaux du tourisme, établir et cartographier le patrimoine situé à proximité des lieux-clés, en vue de les intégrer au projet de développement touristique ; aux plans destiné aux visiteurs.

    Valorisation culturelle et touristique :

    7. Améliorer l’infrastructure d’accueil aux portes d’entrées et aux points-clés des sites (accès, parking, aires, sécurité).
    8. Garantir l’accessibilité des sites aux PMR (aménagement « raisonnable » des zones destinées au public aux normes en matière d’accessibilité).
    9. Développer la mobilité vers, dans et entre les sites :
    – Développer l’offre de transports publics collectifs dans le Centre
    – Développer des accessibilités collectives (ex : navettes) aux sites, à des horaires déterminés
    – Maintenance et amélioration des réseaux d’itinérance douce : mise à jour des points-noeuds VHELLO et mise à profit des parcours existants concernant le tourisme fluvestre (7).
    10. Mise à disposition de plans des sites en ce compris chemins d’accès, liaisons (via les Voies Vertes, notamment) et transports collectifs.
    11. Examiner la possibilité d’installer des Food-Trucks à des moments-clés de l’année – c’est-à-dire les vacances, l’été, lorsque des activités ou événements sont organisés à proximité immédiate du Canal, à des endroits-clés où l’offre HoReCa ne permet actuellement pas de répondre au potentiel touristique. À l’Ascenseur de Strépy-Thieu, notamment.

    Stratégie de marketing et de communication :

    12. Création d’un pass découverte et d’offres forfaitaires (pour les activités payantes).
    13. Création d’un portail internet commun, en collaboration avec les acteurs territoriaux du tourisme (Canal du Centre ASBL ; Centrissime ; la Province de Hainaut).
    14. Création d’un support promotionnel.
    15. Examiner la possibilité d’une labellisation.

    Partenaires :

    – Centrissime
    – Coeur de Hainaut / IDEA
    – La Province de Hainaut / Voies d’eau du Hainaut
    – SPW / Visit Wallonia
    – Villes et Communes
    – Responsables d’entreprises / prestataires à proximité (Etangs de Strépy, Cantine des Italiens,
    Horeca, Keramis, château de Seneffe, Royal SNEF Yachting Club…)
    – Sofico
    – Commissariat Général du Tourisme (CGT)
    – Cabinet du Ministre du Tourisme
    – TEC/SNCB
    – Ministres de la mobilité

    Temporalité :

    L’étude devra être disponible pour 2025. En parallèle, voir tout ce qui a déjà été étudié au fil du temps. Rencontres avec les acteurs du secteur pour 2025-2026
    Les aménagements seront réalisés à long-terme, par les différents acteurs territoriaux concernés

    Moyens / financements :

    Mise-à-jour des points-noeuds (Centrissime)
    Possibilité de subvention de la Wallonie concernant les cartes et descriptifs de promenade
    Mise en place d’une stratégie marketing et de communication par les services de communication des acteurs concernés
    Portail internet : chargés de communication des structures concernées
    Possibilités de financement : CGT, Interreg, FEDER/FSE, etc.

    Objectifs de Développement Durable de l’O.N.U. :

    Objectif de Développement Durable de l'O.N.U. 9 : industrie, innovation et infrastructure
    Objectif de Développement Durable de l'O.N.U. 11 : villes et communautés durables
    Objectif de Développement Durable de l'O.N.U. 14 : vie aquatique
    Objectif de Développement Durable de l'O.N.U. 15 : vie terrestre