Développement d’une mobilité ferroviaire concertée pour le Centre
Développement d’une mobilité ferroviaire concertée pour le Centre - Fiche projet Centropôle
Bandeau mobilité

Projet :

Près de 88.000 navetteurs empruntent hebdomadairement les différentes gares du Centre. Nous souhaitons donc continuer à offrir et à développer des infrastructures de qualité, répondant au besoin croissant de mobilité intra et extraterritoriale.

Objet :

Le nombre de voyageurs montant dans les gares de Centropôle s’élève à 15.000 voyageurs par jour du lundi au vendredi et près de 13.000 voyageurs le weekend, soit un total de 88.000 navetteurs chaque semaine. Entre 2019 et 2022, et ce malgré la pandémie, le nombre de navetteurs augmente dans 16 des 17 gares du Centre ! Rien qu’à Braine-le-Comte, la gare plus empruntée en région du Centre, ce ne sont pas moins de 30.000 navetteurs qui empruntent chaque semaine les différentes voies en direction de Bruxelles, Mons, Charleroi et Ath. Pourtant, Braine-le-Comte, au même titre que de nombreuses autres villes et communes, constate une mauvaise accessibilité des quais et tunnels pour les PMR et les cyclos. De plus, lorsque ce ne sont pas les gares, c’est le réseau qui est incertain, et notamment les lignes entre Binche et La Louvière. Pourtant la région du Centre souhaite développer une mobilité moderne, abordable et accessible à tous. Dans un pays et une région qui prônent la mobilité alternative et multimodale, il convient de réinvestir dans nos gares et infrastructures car cet investissement permettra d’énormes économies dans les prochaines années.

Actions :

1. Réalisation d’une analyse de la situation ferroviaire dans le Centre (avec analyse des données en
terme d’utilisation, et retour des Villes et communes sur les difficultés qu’ils remarquent tant au
niveau du réseau que des infrastructures.
2. Rencontre avec le Ministre en charge de la mobilité et plus spécifiquement SNCB et Infrabel afin
de lui exposer notre analyse ainsi que les pistes de solution au bénéfice du développement de la
mobilité ferroviaire sur notre territoire.
3. Réalisation d’une étude / audit, via le lancement d’un marché public, afin de développer des fiches projets pour l’ensemble du territoire au bénéfice de l’ensemble des communes.

Partenaires :

– Les Villes et Communes.
– Le Cabinet du Ministre en charge de la mobilité (SNCB et Infrabel).
– Les Députés et Bourgmestres faisant partie du conseil d’administration de la SNCB et d’Infrabel ou de commissions en charge de la thématique.
– La SNCB & Infrabel.
– Les opérateurs publics et privés en charge de la thématique.
– Cabinet d’étude / audit.

Temporalité :

Prémices d’actions déjà lancées en 2023 avec le souhait d’obtenir des résultats des 2024.

Moyens / financements :

Souhait de développer un projet porteur sur une fin de ligne de subside non utilisé pour l’année 2024.
Souhait de réaliser des projets, avec une priorité sur la sécurisation des gares, l’accueil de tous les publics y compris PMR et un taux de train à l’heure supérieur à 95% sur l’ensemble du territoire lors de la mandature 2024-2030.
Audit / Étude sur la création de fiches projets pour l’ensemble du territoire : 50.000 € (attention, ils ne devront pas partir de zéro, de nombreux audits ayant déjà été réalisés sur la plupart des villes et communes wallonnes dans le cadre des appels à projets PIWACY). Centropôle travaillera également à obtenir un subside dans le cadre de cette étude.

Objectifs de Développement Durable de l’O.N.U. :

Objectif de Développement Durable de l'O.N.U. 9 : industrie, innovation et infrastructure
Objectif de Développement Durable de l'O.N.U. 10 : inégalités réduites
Objectif de Développement Durable de l'O.N.U. 11 : villes et communautés durables
Objectif de Développement Durable de l'O.N.U. 13 : mesures relatives à la lutte contre les changements climatiques