Développement de communautés d’énergie
Développement de communautés d'énergie dans la région du Centre - Fiche projet Centropôle
Bandeau énergie

Projet :

Créer et développer des partenariats avec les entreprises de la région du Centre pour la réalisation de projets pilotes sur le territoire, en termes de production(s) d’énergie(s).

Objet :

Les entreprises, les citoyens, les pouvoirs publics ont tous été impactés par la crise énergétique qui a touché le monde ces deux dernières années. Cette crise a d’ailleurs prouvé le besoin pour la société de gérer notre production d’énergie et de repenser notre manière de consommer.

Dans ce cadre, les solutions pour passer à des modèles d’énergie plus verts, circulaires, etc. sont nombreuses mais souvent peu connues du public (citoyens et entreprises).

De plus, la situation actuelle du réseau démontre de la difficulté, voire de l’incapacité à pouvoir gérer et absorber l’input électrique créé par le réseau des panneaux photovoltaïques des particuliers et entreprises (impactant de nombreux onduleurs, réduisant donc la productivité énergétique verte possible).

La création de communautés d’énergie sur le territoire (personnes morales) présente donc de nombreux avantages. Il existe 2 types de communautés d’énergie en Wallonie : la communauté d’énergies renouvelables (CER) et la communauté d’énergie citoyenne (CEC). Le principal objectif des CER et des CEC est de proposer des avantages environnementaux, économiques ou sociaux à leurs participants ou aux territoires locaux où elles exercent leurs activités plutôt que de générer des profits financiers.

La CER : Se caractérise par le fait qu’elle repose sur une participation ouverte et volontaire et est autonome. Seules les personnes physiques, autorités locales et PME (selon conditions) peuvent en être membres ou actionnaires. Elle doit être contrôlée par des participants situés à proximité des installations de production dont elle est propriétaire (ou sur lesquelles elle détient un droit de jouissance). Le partage d’énergie doit s’exercer au sein d’un périmètre géographique restreint (critère de proximité). Enfin, l’électricité partagée, produite, autoconsommée, stockée, et vendue doit être produite à partir de sources d’énergie renouvelables.

La CEC : Se caractérise également par une participation ouverte, volontaire et est autonome. Seules des personnes physiques, autorités locales et PME (selon conditions) peuvent en avoir le contrôle effectif. Elles sont limitées au secteur de l’électricité.

Attention que dans les deux cas, la création d’une communauté d’énergie doit être notifiée à la CWaPE.

Un texte légal, l’arrêté du Gouvernement wallon du 17 mars 2023 relatif aux communautés d’énergie et au partage d’énergie, publié au moniteur le 28 septembre, est entré en vigueur le 8 octobre 2023.

Leur développement pourra permettre :

  • Au niveau environnemental : une meilleure intégration de la production d’électricité renouvelable via l’augmentation de l’autoconsommation et le partage d’énergie à une échelle locale, notamment par un changement d’habitudes de consommation, ce qui devrait limiter la mobilisation du réseau et permettre une plus grande pénétration des productions décentralisées ;
    Au niveau économique : l’impact devrait être favorable que ce soit sur la facture des participants ou en termes de retombées positives sur l’économie et les emplois locaux ;
    Au niveau social : ces nouvelles possibilités de partage sont ouvertes à tous les citoyens, y compris les locataires et les ménages précarisés qui n’ont pas la possibilité d’investir seuls dans des moyens de production décentralisés. L’inclusion sociale devrait être renforcée et la précarité énergétique diminuée.

Ce projet :

– Encourage le changement d’habitudes de consommation des entreprises.
– Limite la perte d’énergie et encourage les partenariats pour le partage d’énergie.
– Accompagne les entreprises dans la réalisation de projets pilotes sur la région, en matière de
production d’énergie, comme c’est le cas sur les zonings (CER).

Actions :

    1. Diagnostic du réseau et identification des besoins d’amélioration du réseau (avec l’accompagnement des acteurs techniques : ORES, entreprises, IDEA, CES).
      2. Information au public sur les possibilités qu’offrent les différentes communautés d’énergie. Centropôle doit jouer un rôle d’information auprès du/des publics.
      3. Identification de partenaires et d’une « zone pilote » pour la mise en place d’un projet de partage d’énergie, hors zonings (dont le partenaire est CENEO).
      4. Le cas échéant, établissement de partenariats publics (ou PPP) pour la création des CER supplémentaires sur le territoire.
Partenaires :

– CENEO -> CEC (dans le cadre de CerWal, sa boite à outils et l’outil THEMIS)
– IDEA -> CER en zone d’activités
– Entreprises
– ORES
– SPW énergie / Wallonie
– Les Villes et Communes

Temporalité :

Les actions 1 et 2 sont à réaliser en 2024.
L’action 3 sera à réaliser en fonction des résultats des actions précédentes et à long terme.
Pour l’action 4, prises de contacts en préalable et selon les besoins du territoire et les avancées au niveau wallon, développement de partenariats.

Moyens / financements :

Possibilité de financement via le Plan de relance – PAP 3 « Lancement d’appels à projets pour la création de 50 CER en Wallonie (10 millions d’euros) ».

Objectifs de Développement Durable de l’O.N.U. :

Texte alternatif
Objectif de Développement Durable de l'O.N.U. 9 : industrie, innovation et infrastructure
Objectif de Développement Durable de l'O.N.U. 11 : villes et communautés durables
Objectif de Développement Durable de l'O.N.U. 12 : consommation et production responsables